06/06/2007

Kata antique

Qui se souvient encore du très particulier koshiki no kata, septième kata du judo Kodokan, dit kata antique ?

 

 

 

Le KOSHIKI-NO-KATA, ou Kata Antique, est originaire de l'École de KITO, l'une des plus célèbres et des plus anciennes écoles de vieux Jiu-Jitsu du Japon.

Le Professeur KANO avait étudié le Jiu-Jitsu dans cette école (ryu), et plus tard il voulut conserver ce Kata comme le plus représentatif des origines lointaines du Judo, des techniques séculaires du "Kumiuchi" - le combat de près des samurai en armure féodale "Yoroi" - comme le plus caractéristique de la tradition et de l'esprit martial du Japon.

 

Si le KIME-NO-KATA constituait pour Jigoro KANO, l'entraînement préparatoire au combat, si l'ITSUTSU-NO-KATA représentait la synthèse suprême des grands principes du Judo, le KOSHIKI-NO-KATA était la somme de ces principes définis par la tradition et l'expérience au cours des siècles et exprimés par l'image du combat lui-même.

 

Le KOSHIKI-NO-KATA est donc le Kata le plus vivant, le plus vrai, le plus proche du combat réel. et c'est sans doute. la raison, au moins autant affective que logique, pour laquelle le Professeur KANO préférait ce Kata.     
De son vivant, il a toujours voulu être le seul à pouvoir le démontrer, revêtu de l'hakama" noir de cérémonie, avec, pour assumer le rôle d'UKE, soit Yoshiaki YAMASHITA, soit Hajime ISOGAI, tous deux 10e Dan, maintenant décédés.

Ce Kata est donc le Kata supérieur par excellence, que seuls les grands experts ont une maîtrise suffisante pour exécuter.

 

(d’après Mikonosuke Kawaishi) (1954)

10:07 Écrit par Xian (Kyoshi Nihon Jitsu) dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.