24/04/2006

Conférence ...

Vinrent les Grecs et pour la première fois il y eut des philosophes. Ce mode de pensée qui allait tant influencer le monde occidental, naissait de la rencontre avec l'Histoire sans que les Dieux eussent modifié de quelque manière que ce soit la destinée des hommes. Notre humanité se préparait au long périple qu'elle aurait à accomplir dans les déserts peuplés des mirages des civilisations qui, inexorablement, se résorbaient dans le cré­puscule des décadences auxquelles revenait toujours le der­nier mot.

L'homme prenait son destin en main, il se voulait plus responsable, engagé dans le tourbillon des événements avec une lucidité accrue. Mais en même temps il était plus vulnérable car ce « monstre froid» de l'Histoire, dont il ne pouvait encore augurer les brusques colères, l'impliquait dans un combat périlleux aux règles du jeu incertaines.

Le discours de Méchoulam avait attiré du monde, on avait même vu s’asseoir, à la dixième rangée des sièges de velours rouge, l’Amiral.

15:29 Écrit par Xian (Kyoshi Nihon Jitsu) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.