06/09/2005

La rentrée

Mardi 6 septembre 2005

 

"Pas facile de décrire les techniques."

tiens, je lis cela comme ça,

 

juste pour un week-end de rentrée...
et je me dis que le coup de poing "ordinaire" n'est pas "téléphoné" et qu'il se porte rapidement et très proche du corps à corps...
et qu donc il ne me semble pas "réaliste" de porter mae geri qui désiquilibrerait à être lancé ainsi, aussi court ...

à vos plumes

et bonjour à tous dans vos dojos ....

Fin des vacances ? Besoin de relaxation...

  • Couché sur le dos, bras écartés, prendre conscience de toutes les différentes parties de son corps.
  • Assis seiza, paume droite sur le cœur, main gauche dans le dos, tourner la tête à gauche et à droite, lentement et profondément.
  • Marche du tigre, lente.

 

Bientôt ? Henri judoka... des aventures d’espionnage moderne sur fond de cours de jiu-jitsu enveloppé dans la poussée en avant de la technologie japonaise par Akiko... ?

 

La rentrée à commencé calmement, écrit Yawara qui nous dit avoir participé à un stage de kobudo avec la participation d'un prétendu 7° dan de Ju Jutsu (Goshin do).
Ce fut à mourir de rire, écrit-il, car je n'avais jamais rencontré quelqu'un d'aussi parvenu que lui. !!!
Par contre le stage de kobudo fut génial j'ai beaucoup appris car en plus le prof à montré des mouvements de karaté traditionnel (le vrai) et là je me suis vraiment rendu compte de ce que le karaté sport avait détruit.

 

Bonjour, dit Denis ...
pas vraiment de stage cet été mais j'ai pu faire trois cours dans un petit dojo de Caluire (près de Lyon) de Ju-jitsu Brésilien, histoire de se maintenir en forme, avec mon partenaire d'entraînement privilégié.
Très sympa, très instructif et ... ça permet effectivement de garder la forme. J'ai bien aimé cette spécificité du travail au sol mais surtout la pédagogie des intervenants et l'ambiance du dojo. Ceci étant, cela m'a redonné l'envie de faire du ju-jitsu martial et non uniquement sportif.
Je ne sais pas si je changerai de dojo ou non cette année. J'en ai envie car la fin de l'année c'est plutôt mal déroulé mais j'ai aussi un bon partenaire motivé pour passer le 1° dans avec moi cette saison. Il y a la logistique aussi. Je vais me décider prochainement car les cours vont reprendre

 

 

Et donc, en guise de réponse :

Le jiu-jitsu moderne n'est ni martial ni sportif, pas plus que l'ancien.

Jiu-jitsu est un état d'esprit qui comporte mille facettes actives, mentales et physiques.

Heureux de te savoir toujours "pratiquant" et de te voir poser des questions...

N'en pose pas trop, avance.

 

Rien ne se perd, rien ne se crée.

Le travail au sol a été privilégié comme forme d'entraînement dans plusieurs écoles (ryu) et n'a rien de Brésilien, il s'agit au départ de techniques d'entraînement à la souplesse et de permettre à ceux qui sont moins valides au départ d'apprendre les équilibres "différents".

Kamiel Vandam fut en Belgique dans les années 60-70, bien qu'handicapé physique, un spécialiste du travail au sol lequel travail connut son heure de gloire en judo lorsque Geesink demontra la réalité d'un hon gesa gatame "sérieux" sur Sone.

 

Bonne semaine à tous.

 


09:21 Écrit par Xian (Kyoshi Nihon Jitsu) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.