20/04/2005

Note

Il n’entre dans mes intentions aucune idée polémique, ou prétentieuse. Ce petit texte est simplement destiné à ceux qui me lisent et qui cherchent à situer la hauteur ou la valeur (sic) de ce que j’écris.

 

 

Mes références ne sont pas olympiques, elles se nomment Algérie ou Congo... ou ailleurs.

Mes instructeurs ne sont pas médiatisés, ils se nomment Georges Leroy et Minoru Mochizuki.

Mon expérience est nulle au regard d’un enseignement séculaire, je pratique « adulte » depuis quarante-cinq années, au cours desquelles j’ai aussi enseigné durant vingt ans.

 

 

Et pour ceux qui aiment le « sport », j’ai été champion (!) pour décrocher ma première ceinture noire (en judo) en 1959 ou 60 (zut alors, j’ai oublié la date exacte, il est vrai que c’était ... bah, c’est de l’histoire ancienne n’est-ce pas ...) et champion d’un pays européen « judo légers » en 1974, ayant décidé que la compétition n’était pas un bon chemin pour l’apprentissage des arts martiaux, il me fallait montrer à mes élèves que je savais au moins de quoi je causais...

C’est toujours le cas.

Salutations budo...

 

Xian

Kyoshi nihonjitsu (depuis 1985)

 


08:03 Écrit par Xian (Kyoshi Nihon Jitsu) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.